Cinéma de la Concorde Le retour du cinéma ?

051005 3TAMIS Cinema de la Concorde (1)

En 2005, 3TAMIS se lançait dans l’aventure du Cinéma de la Concorde avec une présentation documentée du film, avant la projection.

Mais sans soutien et curieusement sans considération de certaines structures de promotion du cinéma africain à cette époque, l’équipe a du renoncer… surtout sans le public trop peu nombreux à ces séances de qualité et parfois en « première régionale » : Lumumba P.E, Amistand, Hotel Rwanda, Gorilles dans la Brume, Full metal Jacqquette, The Karaté Kid, Abbé Daens, Le Cauchemar de Darwin, Mobutu Roi du Zaire, L’Afrique en morceau…

Il était difficile de déplacer chaque samedi, plus de 300 kg de matériel et de mobiliser toute l’équipe. Et puis il n’était pas certain de compter éternellement sur Guillaume Michel, journaliste à Radio Okapi pour les recherches et présentation documentaire…

051005 3TAMIS Cinema de la Concorde (12)

Aussi cette première aventure s’est endormie, mais l’idée est restée.

Avec le succès de sa campagne de sensibilisation aux élections, plus de 90.000 spectateurs et en novembre 2006, le festival Congo-river en présence du réalisateur Thierry Michel, 3TAMIS est plus que jamais à la recherche d’une solution…

A Bukavu, il existait deux grands cinés : le Ciné Palace et le Ciné Roxy. Aujourd’hui, elles sont exploitées par des Eglises pour l’exercice de leur culte.

Seuls, les petits commerces offrent en location des vidéos de mauvaises qualités, toujours les mêmes, souvent en version originale, kung fu et pornographie.

Bukavu est une ville universitaire, il existe un potentiel important de spectateurs.


L'utilisation totale ou partielle de n'importe quel contenu de ce site est soumise à la condition de référencer celui-ci correctement. L'utilisation commerciale est proscrite sauf autorisation explicite. Copyright 3TAMIS

Aller à la barre d’outils