Projections publiques, symbole pour se dire que tout est possible !

La campagne de projection 2007 en saison sèche, est lancée : A Kaniola, Walungu et Bukavu, les 29 et 30 juin 2007, à Uvira, le 7 juillet, à Kiliba, le 8 et, le 9 juillet à Kamanyiola !
070629 ECDPC Projection Kaniola (18)

Le 29 juin 2007, 3TAMIS a inauguré sa nouvelle campagne de projection dans le cadre du programme d’Education à la Citoyenneté, à la Démocratie et à la Prévention des Conflits « ECDPC », financé par la Coopération belge au développement.

Kaniola, le vendredi 29 juin. C’est par le groupement de Kaniola, en territoire de Walungu que ces projections sur écran géant ont commencé.

Le choix de Kaniola est symbolique : Encore récemment, des crimes odieux y ont été commis et la population, traumatisée par tant d’horreurs, continue à vivre le stress de l’insécurité permanente. Nous pensions que ces personnes méritaient plus que tout autres, un geste symbolique : une soirée de projection, plus encore le témoignage de quelques citoyens venus de la ville, à partager un moment pour oublier ou pour construire ensemble.

070629 ECDPC Projection Kaniola (1)

Il fallait donc un degré d’audace voire beaucoup de courage pour envisager des projections dans une région aussi insécurisées que Kaniola où plus personne ne va « sans raison valable » ! C’est pourtant ce qu’a réalisé la petite équipe conjointe 3TAMIS – Groupe Jérémie, faisant fit de leur propre sentiment d’insécurité.

Le groupe a quitté Bukavu pour Kaniola en fin de matinée. Les premiers aléas du voyage étaient de taille à décourager l’équipe si elle n’avait pas la détermination de s’y rendre coûte que coûte.

Le véhicule a commencé à avoir des caprices au milieu du trajet. Etait-ce un signe ? L’équipe ne croit pas à la superstition ou la sorcellerie : Il fallait une 4X4 de rechange. Vers 14 heures, tout était en place pour repartir. A 17 heures, la Nissan de 3TAMIS pénétrait sur le terrain de la paroisse de Kaniola.

070629 ECDPC Projection Kaniola (7)

Avec l’annonce faite par affiche, les communiqués du curé et que c’est à cet endroit que tous ceux qui se sentent en insécurité viennent passer la nuit, le terrain était déjà plein de monde.

A 18 heures les premières images sur l’écran remplaçaient l’animation musicale. Plus de 600 personnes ont suivi attentivement les 3 films projetés, occasion rare et unique dans ce milieu où les privilégiés qui avaient une télévision, ont été pillés ou la cachent en attendant des jours meilleurs.

Le premier film documentaire, « Les réalités congolaises » porte essentiellement sur les potentialités de notre pays et fait ressortir les spécificités de chaque province.

Ensuite, le documentaire « Les institutions se mettent en place » retrace le processus électoral et permet au spectateur de se reconnaître dans l’acte citoyen qu’il a posé depuis le référendum jusqu’à l’installation du gouvernement provincial.

Le troisième film « Ingefikia binti wako » (Et si cela arrivait à ta propre fille) est une interpellation sur les  violences sexuelles sur mineures, une réalité vécue au quotidien dans nos milieux.

070428 UNICEF Si cela arrivait a ta propre fille

Les spectateurs au cours du débat qui a suivi n’ont pas caché leurs inquiétude face à la situation à risque dans laquelle ils sont en permanence et dont ils n’entrevoient pas une fin. Pourtant ils ont dansé pour dire leur joie de voir tout de même des gens de la ville penser à eux et qui peuvent rester à Kaniola tard dans la nuit !

070629 ECDPC Projection Kaniola (17)

Walungu, le 30 juin. La satisfaction était lisible sur tous les visages et donc aussi sur ceux de l’équipe qui a pris la route pour rejoindre Walungu où ils étaient attendus pour une autre projection.

070630 ECDPC Projection Walungu Stade Mafundwe

Celle-là s’est effectuée au stade de Mafundwe de Walungu, le 30 juin, jour anniversaire de l’indépendance et a connu la participation de près de 1.500 personnes plus enthousiastes encore que le public de Kaniola. Ils ont eu droit à un bonus, la projection du film « La vie est belle » de Mweze Ngangura.

Signalons que cette projection était précédée, dans la matinée par une autre qui s’est opérée dans la salle Lyadunga de la paroisse de Burhale à partir de 12 heures. 600 personnes se bousculaient pour trouver place dans cette  salle paroissiale.

Bukavu, Place de l’Indépendance, le 30 juin. Pendant ce temps, à Bukavu, la place de l’Indépendance était bondée de monde pour suivre la projection des mêmes films à partir de 18 heures.

070630 ECDPC Projection BUKAVU Place independance (10)

Le public agglutiné autour de l’écran pouvait se chiffrer à 1.200 personnes auxquelles il faut ajouter ceux qui suivaient en attendant les bus de Bagira, d’autres qui suivaient à partir de leurs parcelles surplombant la place au Pajeco et à Bugabo…

Ce public qui comprenait plusieurs intellectuels (étudiants, professeurs, journalistes, fonctionnaires…) ne voulait même pas qu’on arrête les débats qui ont suivi la projection.

Tous ont salué l’initiative de 3TAMIS pour la qualité de leur production et ont promis de s’impliquer dans la reconstruction du pays et dans la lutte contre les anti-valeurs.

07 juillet 2007 à Uvira (stade de Mulogwe) : Avec environ 1.600 personnes. Cette fois-ci, ils décident de ne pas avoir peur du phénomène « Kanyonya », selon lequel il existerait un groupe de bandits ou brigands qui sucent le sang de leurs victimes !

070707 ECDPC Projection Uvira Stade (3)

Alors la population n’a plus l’habitude de traîner dans le coin après 18h, de peur d’être suçée de son sang… Cette soirée a été différente des autres car elle s’est terminée aux environs de 21 heures.

08 juillet 2007 à Kiliba : Plus de 2.200 personnes étaient au rendez-vous. Tous comptenplaient cette extraordinaire « télévision géante » qui pour eux était la première fois de voir et de vivre cette réalité. Le souci de le revoir et de le re-revoir encore, bref le rendre leur, est sortie au premier point leurs recommandations.

09 juillet 2007 à Kamanyola (stade de la paroisse) : +/- 2.500 personnes immobiles de part et d’autre d’un écran géant pendant 4 heures.

« En regardant les différentes réalités de notre vie quotidienne sur l’écran, nous sommes à la fois fiers et contents de cette initiative car cela ne s’est jamais arrivé ici chez nous, mais nous avons honte de voir les erreurs dans lesquelles nous vivons. Nous disons donc merci pour avoir penser à nous » propos recueilli auprès d’un habitant de Kamanyola au cours du mini-débat qui suit la projection.

La campagne est bien lancée !

Elle va se poursuivre avec le Festival de Bukavu 2007 du 20 au 29 juillet 2007.


L'utilisation totale ou partielle de n'importe quel contenu de ce site est soumise à la condition de référencer celui-ci correctement. L'utilisation commerciale est proscrite sauf autorisation explicite. Copyright 3TAMIS

Aller à la barre d’outils