Marche mondiale des Femmes : Solidarité Femmes du Monde

040801 BKV Cathedrale vue du ciel

Du 13 au 17 octobre 2010, la femme du Sud-Kivu a été visitée et écoutée.

La marche mondiale des femmes au Sud-Kivu a été une réalité vécue dans toutes ses facettes. Femmes de la société civile, femmes politiques et femmes d’administration publique se sont côtoyées pour réfléchir sur la prise en considération des droits de la femme, sur les violences et la paix dans la région des Grands-Lacs.

Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu, province de la RD Congo a été la capitale du Monde à l’occasion de cet événement de grande importance pour le plaidoyer en faveur de la femme.

101007 MMF (1)

Les femmes altermondialistes venues de partout se sont retrouvées en solidarité avec les femmes du Sud-Kivu. Elles ont été témoin des affres vécues par leurs consœurs en plus de toutes les violations de l’accès à l’égalité des chances.

Elles ont soutenu les revendications de la femme congolaise durant 3 jours de réflexion en panels pour constituer un cahier de revendications remis au président de la République par l’entremise du Ministre du Genre, famille et enfant, Madame Marie-Ange  Lukiana.

La veille de la marche (samedi, 16 octobre) les femmes se sont rendues à Mwenga, à 150 km au sud-ouest de la ville de Bukavu.

101007 MMF (22)

C’était pour honorer la mémoire de 14 femmes et d’1 homme enterrés vifs pendant l’occupation de l’est de la RD Congo par la rébellion en 1999.

A l’occasion de cette marche deux autres inaugurations ont été faites le 15 octobre, journée internationale de la femme rurale :

> La pose de la première pierre de la maison mémorial de la femme rurale à La Botte en commune d’Ibanda, a été faite par Mme Marie Ange Lukiana représentante de l’épouse du Président de la république, empêchée par une météo hostile au voyage. Le financement de cette maison pour un million de dollars est attendu de la première dame de la RDC.

> Et l’inauguration de la maison de la femme de Burhale en territoire de Walungu, financée et remise à la population à travers l’association féminine Village cobaye « VICO » par le PNUD, Programme des Nations-Unies pour le Développement.

Dimanche, 17 octobre jour des couleurs !
Le clou de la marche mondiale des femmes a été martelé au bosquet du triangle en face du marché de Nguba, près du Collège des Jésuites, le collège Alfajiri.

L’arbre de la paix y a été planté par la première dame de la RDC, Madame Olive Lembe Kabila.

101007 MMF (27)

Puis au rythme des slogans altermondialistes et de plusieurs revendications, les femmes du monde entier ont orné par des colonnes multicolores, l’avenue Patrice Emery Lumumba jusqu’à la place de l’indépendance. On a entendu des voix des sud-africaines, des sud-américaines, des européennes, des québécoises, des africaines (kenyannes, burkinabées, camerounaises, burundaises, rwandaises, les congolaises de toutes les autres provinces, …).

101007 MMF (23)

La délégation belge a marqué sa présence par le drapeau belge qu’on a vu au devant des marcheuses belges. Il y a eu des officiels bien connus et les militantes de mouvements altermondialistes, tels que Charles Delogne, conseiller diplomatique de Joelle Milquet, le sénateur Georges Dallemagne, la déléguée de la Wallonie-Bruxelles à Kinshasa, Madame Kathryn Brahy, les déléguées du CNCD- 11.11.11 et des déléguées de Tournai.

Au total, plus de quinze mille femmes ont été lorgnées par la presse et la sécurité présidentielle et onusienne. Il n’y eut aucun incident et aucun problème de sécurité.

101007 MMF (21)

La marche avait culminé à la place de l’Indépendance où le cahier de revendications avait été remis officiellement au Ministre du Genre et famille et une flamme de la paix au Gouverneur du Sud-Kivu, Mr Marcelin Cishambo.

Les femmes du comité international ont lu leurs messages de paix en 4 langues internationales : le français, l’espagnol, l’anglais et le swahili.

Mention spéciale a été faite sur l’implication du comité organisateur provincial du Sud-Kivu et l’appui de la province et du Gouvernement central. Il a été reconnu l’implication et l’appui des partenaires et bailleurs de fonds des associations féminines du Sud-Kivu qui ont facilité le déplacement et le logement de certaines femmes rurales venues à Bukavu. C’est le cas de Diakonia, CNCD-11.11.11, OSISA, UNFPA, Women for women, NCA, etc.

Par ailleurs, la coopération belge au développement, à travers 3TAMIS, a facilité le reportage de la marche et sa diffusion à Radio Maendeleo, Radio Maria et la Radio Télévision nationale (RTNC Bukavu) et 2 télévisions (RTNC et Vision Shala TV) en vue de rapprocher les messages des femmes auprès des femmes du Sud-Kivu qui n’ont pas réussi à venir participer aux cérémonies.

« Solidarité avec les femmes du monde entier ! » a été le slogan altermondialiste retentissant sur les lèvres des marcheuses…

Franck Mweze

Marchemondialedesfemmes Banniere

Troisième Action Internationale de la Marche mondiale des Femmes

4 champs d’action. Les quatre champs d’action organisent nos analyses, demandes et engagements qui orientent la Troisième Action Internationale de la MMF en 2010.

Ils ont été élaborés à partir de diverses revendications et thèmes de travail des coordinations nationales lors de l’action 2005, discutés lors de nos 6e et 7e Rencontre Internationale (au Pérou et en Galice) jusqu’à être finalisé par le Comité International réuni à São Paulo en avril 2009.

C’était un processus intense et participatif allant du bas vers le haut et en dialogue avec les contextes locaux et international.

> Autonomie économique des femmes

> Bien commun et services publics

> Paix et démilitarisation

> Violence envers les femmes

> Pourquoi la RD Congo? Vers la clôture de la 3ème Action Internationale !

> Des actions régionales et la préparation pour l’action au Congo: la mobilisation continue !

> Cahier des revendications mondiale : Contre la pauvreté et pour le partage de la richesse  et Contre la violence faite aux femmes et pour le respect de leur intégrité physique et mentale

Constitution de la RDC

La Constitution de la RDC de 2005 reprend pourtant en son chapitre 1er « Des Droits civils et politiques », particulièrement en ses articles 14, 15 et 16, les postulats suivants :

Article 14 : Les pouvoirs publics veillent à l’élimination de toute forme de discrimination à l’égard de la femme et assurent la protection et la promotion de ses droits.

Ils prennent dans tous les domaines, notamment dans les domaines civil, politique, économique, social et culturel, toutes les mesures appropriées pour assurer le total épanouissement et la pleine participation de la femme au développement de la nation.
Ils prennent, des mesures pour lutter contre toute forme de violences faites à la femme dans la vie publique et dans la vie privée.
La femme a droit à une représentation équitable au sein des institutions nationales, provinciales et locales.
L’État garantit la mise en œuvre de la parité homme-femme dans lesdites institutions.
La loi fixe les modalités d’application de ces droits.

Article 15 : Les pouvoirs publics veillent à l’élimination des violences sexuelles.

Sans préjudice des traités et accords internationaux, toute violence sexuelle faite sur toute personne, dans l’intention de déstabiliser, de disloquer une famille et de faire disparaître tout un peuple est érigée en crime contre l’humanité puni par la loi.

Article 16 : La personne humaine est sacrée. L’État a l’obligation de la respecter et de la protéger.

Toute personne a droit à la vie, à l’intégrité physique ainsi qu’au libre développement de sa personnalité dans le respect de la loi, de l’ordre public, du droit d’autrui et des bonnes mœurs.
Nul ne peut être tenu en esclavage ni dans une condition analogue.
Nul ne peut être soumis à un traitement cruel, inhumain ou dégradant.
Nul ne peut être astreint à un travail forcé ou obligatoire.

Vidéo 3TAMIS

> 2009 Le viol n’est pas animal – UNFPA

> 2009 Tous contre les violences sexuelles – UNFPA

> 2008 – Entretiens avec la mission belge, sur les violences faites aux femmes

> 2008 Femmes violées. Centre Olame Ministres belges Karl De Gucht et Charles Michel écoutent

> 2002 Femmes violées

Pour en savoir plus

> www.marchemondialedesfemmes.org

> Cahier des revendications mondiale

> Coopération belge au développement

> Wallonie Bruxelles Internationnal

> Fonds des Nations Unies Pour la Population – UNFPA

> Notélé


L'utilisation totale ou partielle de n'importe quel contenu de ce site est soumise à la condition de référencer celui-ci correctement. L'utilisation commerciale est proscrite sauf autorisation explicite. Copyright 3TAMIS

Aller à la barre d’outils