PSS Mission Hainaut Bukavu Lancement (1)

Programme Solidarité Santé – lancement officiel

Mars 2011.

La délégation de la province belge du Hainaut est à nouveau en visite à la province congolaise du Sud-Kivu, cette fois, pour le lancement officel d’un projet essentiel pour l’avenir de la santé des citoyens du Sud-Kivu. 

Belgium Hainaut3TAMIS

Pour rappel en février 2007, la délégation de la province belge du Hainaut conduite par Claude Durieux, gouverneur de province avait signé à Bukavu, le protocole de partenariat entre la Province du Hainaut et celle du Sud-Kivu relatif au Programme Solidarité Santé au Sud-Kivu.

Dans le cadre du projet de partenariat entre la province du Hainaut et celle du Sud-Kivu, une délégation est arrivée à Bukavu, le 25 mars 2011.

Le but de la  mission était de faire le lancement officiel du « Programme   Solidarité Santé au Sud-Kivu » qui vise le renforcement des pouvoirs publics et des acteurs de la santé du Sud-Kivu via la mise en œuvre d’une assurance santé solidaire et de l’amélioration de la qualité des soins de la population.

La Province de Hainaut a accordé une attention particulière aux aspects de renforcement des capacités des pouvoirs publics et des acteurs de santé. 

Après avoir soutenu une première démarche d’identification des besoins, elle a noué un partenariat officiel avec son homologue Sud-kivutien et s’est ensuite investie dans la construction d’un programme de « système santé » introduit auprès de la Coopération fédérale belge et dans la réflexion sur ses apports possibles dans les secteurs spécifiques à son activité : l’échange d’expertises, la formation, la sécurité.

La délégation était constituée de Serge Hustache, de Gérald Moortgat tous deux députés provinciaux, Chantal Vandermeiren, Coordinatrice du programme pour la Province de Hainaut, Jacques Varrasse Coordinateur du programme pour la Mutualité chrétienne Hainaut Picardie et Michel Guérin vice-président des Mutualités chrétiennes Hainaut Picardie.

Le comité de gestion du projet « Solidarité santé au Sud Kivu » est mis en place et est déjà opérationnel.

Serge Hustache et Gerald Moorgat se sont dits satisfaits de leur mission car ce qu’ils ont vécu sur le terrain montre la bonne collaboration entre le service public et privé.

Néanmoins le pouvoir public et la société civile ont intérêt à ce que chacun soit renforcé pour accomplir leur mission respective, les uns ont besoin des autres pour pouvoir se développer.

Samedi 26 mars, dans la matinée, la délégation s’est ensuite rendue à l’hôpital Dr Rau de Ciriri. Elle a été réjouie du travail accompli et de la façon dont sont soignés même les plus démunis grâce à l’appui de la mutuelle de santé.

Le député Hustache y a affilié sa femme et sa fille pour affirmer sa solidarité pour la croissance de la mutuelle !

3TAMIS

L’après midi, une conférence débat avait pour thème «  L’interaction entre pouvoirs publics et acteurs de la santé permet la mise en place d’un système de protection sociale et de santé solidaire ». Le ministre de la santé  le docteur Mwanza Nangunia Nash et les cellules d’appui aux mutuelles de santé (CAMS) ont fourni des explications sur le fonctionnement et les obstacles  auxquels se heurtent les mutuelles de santé du Sud-Kivu.

Vital Cishimbi coordinateur de la CAMS a souligné que 18 mutuelles sont opérationnelles dans la province, centrées sur Bukavu et sur l’île d’Idjwi et rassemblent 80.000 adhérents.

Pour atteindre un niveau de fiabilité financière et d’autonomie propre sur tous les axes (couverture plus large des soins avec une offre élargie à l’ambulatoire par exemple, couverture des frais de fonctionnement et des investissements) il faudrait que 15 à 20 % de la population adhère à l’assurance santé généralisée sur une population estimée à 4.000.000 d’habitants au Sud-kivu.

Avec l’élargissement du nombre de mutuelles sur tout le territoire, il y a un sacré travail d’information et de sensibiliation auquel est associé 3TAMIS via ce programme de renforcement des capacités des pouvoirs publics et acteurs de santé !

La cotisation varie entre 3 et 6 dollars par an et par membres du ménage…

En 2010 le coût des soins était de 225.000 dollars alors que le coût de la structure (CAMS et mutuelles) était de 90.000 dollars.

Pour rappel les objectifs des mutuelles de santé sont :

> Faciliter l’accessibilité financière aux soins de santé grâce aux mutuelles de santé
> Organiser la prévoyance collective et solidaire
> Donner une voix à la population dans les questions de soins de qualité et d’accessibilité grâce à la force du grand nombre
> Stimuler la solidarité entre les malades et les biens portants, entre les riches et les pauvres…

3TAMIS

La mission Picardie s’est terminée le lundi 28 mars 2011 par une conférence de presse à la résidence officielle du gouverneur de province où Serge Hustache, Gerald Moorgat et Marcellin Cishambo, gouverneur du Sud-Kivu ont pris la parole.

Aujourd’hui, si la coopération entre les deux provinces se limite au secteur de la santé. Mais selon Serge Hustache, la coopération pourrait s’élargir à d’autres secteurs comme ceux de l’économie, de la sécurité, de l’environnement  et de l’enseignement au cas où cette possibilité se présente et après étude des résultats du premier projet.

Eliane Polepole

Petit lexique des abréviations

BDOM Bureau Diocésain des Œuvres Médicales
CAMS Cellule d’Appui aux Mutuelles de Santé
COPMUSA Coopérative des Mutuelles de Santé
CST  Comité de Suivi Technique
FOSA Formation sanitaire
MUSA Mutuelle de Santé
PSS  Programme Solidarité Santé
SRSS  Stratégie de Renforcement des Systèmes de Santé

Pour en savoir plus

> Programme Solidarité Santé Synthese .pdf

> Dossiers 3TAMIS – Mutuelles de santé

> Coopération internationale des Mutualités chrétiennes Projet Sud-Kivu


L'utilisation totale ou partielle de n'importe quel contenu de ce site est soumise à la condition de référencer celui-ci correctement. L'utilisation commerciale est proscrite sauf autorisation explicite. Copyright 3TAMIS

Aller à la barre d’outils