La mutuelle de santé d’Ibanda est créée Lancement officiel de la mutuelle

Bukavu, dimance 27 avril 2008. La Mutuelle de santé d’Ibanda a tenu sa première assemblée générale.

La salle Concordia était trop petite pour les 2.670 membres que compte la dernière née des mutuelles de santé du Sud-Kivu.

3TAMIS

3TAMIS3TAMIS

La cellule d’appui aux mutuelles de santé, Cams, a présidé cette première rencontre préparée avec le concours du bureau permanent et du collège des initiateurs.

Mr Joachim Ruhangamugabo, superviseur des Mutuelles de Santé au sein de la CAMS a souhaité la bienvenue. Il était assisté de Mr Isaac Nkola, de la CAMS également, comme rapporteur.

Les représentants des principales institutions qui se sont investies dans la sensibilisation (Humanitas Asbl, paroisse cathédrale N.Dame de la paix, paroisse Mater Dei de Muhungu, paroisse St Pierre Claver de Nguba, Assemblée provinciale du Sud-Kivu, Fédération des Entreprises du Congo (FEC), BDOM, PEDR(Amis de Jésus), Paidec, CIPCL, Centre OLAME, Cams et le bureau permanent ont été brièvement présenté.

Le rapport du Bureau Permanent montre qu’il y a 2.670 membres enregistrés. Le montant des cotisations approche à ce moment les 9.379,63$ sur 10.995$ attendus, soit 1.615$ restant à recouvrer auprès des institutions qui ont demandé des échéances de paiement.

3TAMIS

3TAMIS3TAMIS

Les membres ont félicité Mamy Béatrice Zihalirwa et son équipe du bureau permanent pour les efforts conjugués et la situation présentée. La période de cotisation allait jusqu’au 31 mars et avait été prolongée jusqu’à la tenue de cette assemblée générale. Et pour les retardataires, une prolongation supplémentaire est accordée jusqu’au 30 avril 2008. Les services de la mutuelle ont donc démarré depuis le mois d’avril.

Fonctionnement de la mutuelle : L’assemblée générale constitue l’organe suprême de la mutuelle de santé. Elle va élire les membres de son conseil de gestion, GOGES (15 personnes maximum). Ce conseil de gestion mettra en place un bureau permanent, soit en confirmant l’équipe en place ou en organisant un test de recrutement.

Pour rapprocher la mutuelle des membres, il y aura des noyaux de solidarité par cellule, par quartier ou par institution de provenance des membres.

Un rappel des services à rendre aux membres a été fait : prise en charge de 80% des soins hospitaliers, des accouchements, 50% des soins ambulatoires…

Parmi les prestataires de soins ciblés figurent l’Hôpital Général de Référence de Bukavu, de Ciriri, l’hôpital de Kadutu, la polyclinique Biosadec, le centre Malkia wa amani, celui de Muhungu, de La Botte, Heri Kwetu, Sozam… et d’autres à contacter.

S’en sont suivies des questions d’éclaircissement auxquelles Vital Cishimbi, coordinateur du Cams, Isaac et Joachim ont apporté des réponses précises et édifiantes.

Un verre de solidarité a été partagé pour clôturer cette rencontre en beauté.

Pour la petite histoire, les origines lointaines de la Mutuelle de santé d’Ibanda sont à situer dans la volonté du BDOM d’étendre les mutuelles de santé sur tout le territoire de Bukavu.

Malgré les sensibilisations et le dynamisme de la cellule d’appui aux mutuelles de santé du BDOM, il ne fut pas facile d’initier une mutuelle de santé en ville.

Les raisons de ce manque d’empressement peuvent être cherchées dans le caractère cosmopolite des populations urbaines que la diversité des origines ne prédisposent pas aux initiatives mutuellistes de solidarité d’autant plus qu’une bonne partie de la population croit se suffire ou est mal renseignée sur le fonctionnement des mutuelles de santé :

A considérer la dizaine des mutuelles opérationnelles nées dans un contexte paroissial, certains pourraient être amenés à croire que les mutuelles de santé sont  » l’affaire  » de l’église catholique.

Ensuite il y a la mauvaise réputation de certaines mutuelles à caractère coopérative socioéconomique où des cas d’escroquerie ont été déplorés, suscitant ainsi un réflexe de suspicion sur toute initiative de solidarité.

Les défis qui se dessinent devant elle sont entre autre celui de la qualité de sa gestion pour assurer sa pérennité et sa prospérité.

Ce n’est pas avec les 4$ cotisés annuellement par chaque membre que la mutuelle pourra faire face aux nombreuses charges de son fonctionnement, malgré l’apport de la cellule d’appui.

Le club des parrains des mutuelles de santé, une expérience originale de Bukavu devrait s’attendre à un laborieux travail de lobbying et de mobilisation des bonnes volontés pour que la mutuelle de santé d’Ibanda offre durablement les services de solidarités indispensables à l’accès des soins pour tous.


L'utilisation totale ou partielle de n'importe quel contenu de ce site est soumise à la condition de référencer celui-ci correctement. L'utilisation commerciale est proscrite sauf autorisation explicite. Copyright 3TAMIS

Aller à la barre d’outils