Les hôpitaux de Monvu et de Kihumba, réhabilités !

Samedi 13 février 2010 – Ile d’Idjwi – Lac Kivu – Sud-Kivu 

Une délégation de l’Ordre de Malte, conduite par le Grand Maître Fra’ Matthew Festing, s’est rendue sur l’île d’Idjwi à l’occasion de l’inauguration du centre hospitalier de Kihumba au nord de l’île et de l’hôpital général de référence de Monvu au sud.

La délégation était accompagnée du gouverneur du Sud-Kivu, Louis Léonce Cirimwami Muderwa, de Mgr. François-Xavier Maroy, de 17 chefs de MBI (Malteser Belgium International), et du BDOM représenté par sa responsable, Maria Masson.

Idjwi est une île qui se trouve au milieu du Lac Kivu, située entre Goma et Bukavu. Avec ses 285 km², elle est la deuxième plus grande île du continent africain après l’île d’Ukerewe sur le lac Victoria, nettement plus grande avec 530 km².

3TAMIS

Carte postale de la zone de santé d’Idjwi : 

• Population – 2009 : +/- 240.000 habitants dont 44.726 femmes en âge de procréer et 8.132 femmes enceintes par an.

• Formations sanitaires : 19 centres de santé, dont 4 centres de santé avec maternité, deux centres hospitaliers de référence avec médecin, un hôpital général de référence à Monvu.

• Principales causes de décès des femmes : Paludisme sur grossesse et complications liées à l’accouchement (hémorragies…)

Sur 22 décès à l’accouchement, 17 femmes meurent à domicile !

3TAMIS

Ces deux centres ont été construits, réhabilités et équipés grâce aux financements de MBI (Malta Belgium International) ainsi que de la DGCD (Direction Générale de la Coopération au Développement de Belgique) via le BDOM (Bureau Diocésain des œuvres médicales) sous l’intitulé « Projet d’appui à la réhabilitation des structures hospitalières de l’île d’Idjwi ». Au total, 450.000€ ont été investis dans l’hôpital et 185.000€ dans les chambres. 

Auparavant, pour atteindre un centre hospitalier bien équipé, les malades de Kihumba devaient parcourir beaucoup des kilomètres dans un milieu où les moyens de transport sont presque inexistants.

Grâce à cet ouvrage et les services qui y seront assurés, la population bénéficiera  de soins de santé de qualité. 

Avec la nouvelle salle d’opération et la réhabilitation de l’hôpital de Monvu, le tout contribuera largement à améliorer l’accessibilité à des soins de qualité à toute la population. 

3TAMIS3TAMIS

3TAMIS3TAMIS

Le premier dispensaire a été construit à Monvu (Idjwi Sud) en 1928. En 1983, le BDOM avait déjà participé à la remise à niveau des structures de santé. En 2003, l’hôpital avait été agrandi grâce à la construction de 3 nouveaux bâtiments. Et aujourd’hui, 7 ans après ces dernières constructions, c’est le bloc opératoire et son équipement, deux quais d’accostage et différentes autres réhabilitations (énergie solaire et générateur etc.) qui ont vu le jour. 

3TAMIS

Selon Romain Mukupi, médecin directeur de l’hôpital, hormis les 4 services traditionnels (pédiatrie, médecine interne, chirurgie et gynéco obstétrique), l’hôpital de Monvu comporte aussi un service d’ophtalmologie, de dentisterie, un service d’imagerie et un laboratoire. Sa capacité d’accueil est de 98 lits pour 48 membres du personnel. Le médecin directeur a aussi beaucoup insisté sur l’importance de la maintenance qui demanderait le concours de tout un chacun.

Dans son discours, l’administrateur du territoire a cependant mentionné que des problèmes importants subsistaient, dont particulièrement : le manque d’accès à l’eau potable pour la majorité des structures sanitaires et le taux de VIH/SIDA qui est toujours en hausse. (2009 : 3,2% de prévalence). 

« C’était une nécessité d’avoir les hôpitaux ici à Idjwi mais les autorités de la province devraient aussi songer à aménager les routes pour faciliter l’accès de ces centres aux malades », remarque Nicolas Habamungu, habitant du territoire.

De leur coté, le gouverneur du Sud-Kivu et l’ambassadeur de Belgique, via la voix de Maria Masson, ont insisté sur le fait que cette réhabilitation ne pouvait pas être considérée comme une fin en soi mais comme une étape parmi de nombreuses qui restent à franchir. Pour que les infrastructures sanitaires soient effectivement rendues fonctionnelles, le plus important est et restera toujours, selon eux, l’engagement personnel et responsable que chacun manifestera au quotidien. 

3TAMIS

Le discours de l’ambassadeur de Belgique, lu par Maria Masson, a aussi mentionné le rôle essentiel des institutions territoriales et provinciales pour que cet outil de travail soit et reste opérationnel en permanence, fasse l’objet d’une attention particulière en termes d’entretien et de maintenance, et soit toujours destiné à sa finalité première : la santé de la population.

3TAMIS

L’archevêque de Bukavu, Monseigneur François-Xavier Maroy était aussi présent lors des deux cérémonies. Sa bénédiction aura certainement été très importante aux yeux d’une population profondément chrétienne. Il a  par ailleurs invité toute la population à adhérer massivement à la mutuelle de santé qui est le seul moyen d’améliorer l’accessibilité aux soins de qualité pour tous dans un véritable esprit de solidarité.

« Notre rêve devient une réalité car les femmes accoucheront en toute sécurité même lors d’une césarienne », constate, toute joyeuse, Mme Sarah Singai, infirmière à l’hôpital de Monvu.

Parmi les personnalités venues honorer les cérémonies, notons la présence du Grand Maître de l’Ordre de Malte, du baron Bernard de Gerlache président de MBI, le comte Geoffrey de Liekedere ambassadeur de l’ordre de Malte en RDC, le prince Baudouin de Mérode président de l’association de Belge de l’Ordre et Hubert André Dumont administrateur de MBI, les deux chefs coutumiers et notables d’Idjwi et d’autres autorités politico administratives de la province.

3TAMIS

Durant toute la journée, la délégation a été accompagnée par les chants et les danses d’une foule qui était venue nombreuse pour la circonstance. 

Eliane Polepole & Perrine Collard


L'utilisation totale ou partielle de n'importe quel contenu de ce site est soumise à la condition de référencer celui-ci correctement. L'utilisation commerciale est proscrite sauf autorisation explicite. Copyright 3TAMIS

Aller à la barre d’outils