#FestBuk 2015 : J-3 — Dernières Nouvelles

Le FestBuk est confirmé à Bukavu – RDC

Dès ce 28 juillet au 08 août 2015

 

Thème : La culture des grands-Lacs au service de la paix et du développement économique

 

À la rencontre des continents : la culture

Deux continents pour un pays. Deux pays pour une ville. Voilà comment l’Europe et l’Afrique se rencontrent en RDC autour du Festival de Bukavu. La RDC et le Burundi, avec la collaboration de la Belgique et de l’Italie sont focalisés sur la ville de Bukavu dans la joie du FestBuk et d’autres événements de liesse. En effet, durant tout l’été, Bukavu est une ville qui bouge depuis 10 ans quand 3TAMIS organisa le premier festival du cinéma mobile.

En travaillant avec les artistes locaux et ceux des autres provinces du pays, 3TAMIS a attiré d’autres artistes des pays voisins et ceux de l’Europe afin que chacun découvre son niveau de performance et qu’il soit amené à mieux faire pour être professionnel et compétitif.

La jeunesse est beaucoup plus au rendez-vous, compte tenu de la période de fin d’année scolaire et académique. C’est encore cette jeunesse que l’on va rencontrer dans différentes disciplines de la culture et qui est invitée à perpétuer les valeurs leur léguées par les ainés. Car, il est évident que les espaces d’apprentissage artistique, culturel viennent compléter le déficit de famille et d’école. La société, au sens large, est un des vecteurs de l’éducation aussi bien des adultes que des jeunes. Le Festbuk crée ces espaces et facilite les rencontres et les échanges afin que la personne se connaisse effectivement en se confrontant à son interlocuteur.

 

Festival qui rassemble

Dans un pays dont les plaies de guerres et de longue dictature sont en train de se cicatriser, les occasions de loisirs sains et éducatifs sont à privilégier. Le rayonnement au-delà de la province du Sud-Kivu est une nécessité à l’intérieur comme à l’extérieur, d’autant plus que le dynamisme des peuples bouscule parfois les institutions. C’est pour cette raison que le Sud-Kivu prend conscience de ses richesses et de ses potentialités naturelles, culturelles et humaines dans le concert des nations autour des Grands-lacs.

Les limites naturelles avec les pays voisins ne sont pas des barrières, mais par contre, des éléments de démarcation administrative. Ces derniers ont été mal manipulés par les politiciens au point où ils sont devenus des obstacles au lieu que ce soit des opportunités pour tous, tout en respectant chacun dans son entité. En initiant le Festival de Bukavu, 3TAMIS veut apporter sa contribution à la sensibilisation à la paix, à la démocratie et à la reconstruction. En élargissant la participation aux pays voisins et à ceux d’Europe, il veut inciter les participants et invités à retourner pour des témoignages plus objectifs auprès de leurs pays et leurs communautés. Le Festival de Bukavu a une histoire et a connu le succès de rassembler des peuples, des communautés et des âges !

 

Une opportunité pour les jeunes

 

Le FestBuk reste convaincu que les jeunes sont les fers de lance de développement et aussi de tout changement. Malheureusement, ils sont plutôt manipulés par les politiciens pour ne plus se retrouver dans les instances de décisions et de participation politique. Alors il sied de les rendre plus actifs et interpellateurs afin que leur énergie, leur savoir et leur savoir-faire profitent au pays. Car, en termes de nombre et de formation scolaire et universitaire, les jeunes filles et les jeunes garçons sont plus importants dans la vie active des pays africains.

Dans la plupart des pays des Grands-Lacs, 2015-2017 est aussi l’occasion à saisir pour que les jeunes filles et les jeunes garçons s’investissent dans le processus électoral et qu’ils accèdent à des responsabilités politiques. Le FestBuk les y préparera sûrement par une bonne sensibilisation à travers le forum du 04 août 2015.

Les jeunes sont mobilisés autour des activités culturelles pour qu’à leur tour ils apportent des messages de paix et de concorde à travers le cinéma, le théâtre, la musique et le tourisme social. Les spectacles sont gratuits et accessibles à tous parce que la paix est pour tous et par tous.

 

Programme des Spectacles :

 

 

Conférence de presse 

 

Afin de mobiliser la presse à s’embarquer dans la sensibilisation, une conférence de presse est prévue le 28 juillet à la Galerie Bugugu pour que la participation des intellectuels et des jeunes aux spectacles et aux ateliers des matinées. Car la spécialité du FestBuk est de mener des réflexions et partages de points de vue sur la situation de l’heure. C’est aussi renforcer les ressources humaines au sein de différentes disciplines afin de les professionnaliser par les échanges des pratiques. Par ces mêmes occasions, la presse est aussi amenée à améliorer ses reportages d’événements.

 

Ballet Renaissance Africa 

 

Un ballet qui a évolué vers la création d’une véritable compagnie culturelle au sein de laquelle, le ballet, la percussion, le chœur et le théâtre. C’est des jeunes universitaires qui se renouvellent tous les cinq ans pratiquement. Cependant un noyau de coordination reste afin de fermenter un nouveau souffle avec ceux qui entrent. Le ballet Renaissance Africa est d’une chorégraphie riche et accroche toujours son public qui n’hésite pas de la suivre sur tout son parcours. Le 1er août, il ouvre officiellement le Festival à Bagira

 

Danses et Percussion Sousette Shagasha

 

Femme chanteuse et danseuse du Sud-Kivu, engagée professionnellement dans la discipline culturelle et artistique de musique traditionnelle. Elle fait une ascension fulgurante dans sa carrière et prend conscience des exigences du métier. On l’a vue dans plusieurs festivals, dans les compétitions nationales et provinciales. Elle s’améliore grâce aux formations qu’elle a faites en Guinée, au Sénégal, mais aussi grâce aux conseils d’autres professionnels nationaux et internationaux.

 

Danses et percussion Groupe Etoile

Il s’agit du tout premier groupe initié et dirigé par une femme au Sud-Kivu. Jocelyne Nanfranka, qui de retour d’un périple théâtral euro-américain avait décidé de créer le Groupe Etoile. C’est un groupe qui fait de la percussion et les danses traditionnelles du Kivu et même des Grands-Lacs. Par son riche répertoire ficelé pour une durée classique de 30 minutes ininterrompues, Groupe Etoile épate toujours son public par cette découverte des diversités culturelles. A retrouver sur les scènes du festival de Bukavu le vendredi 07août en la salle Collège Alfajiri et le samedi 08 à l’Esplanade communale de Bagira.

 

Danses et Percussions Groupe ASSO

Des jeunes qui ont fait de la percussion un outil de détraumatisation et qui ont connu un bon nombre de formations de professionnels venus de Kinshasa. Ils ont déjà participé avec brio à deux FestBuk. Le groupe ASSO revient en force avec des performances inédites et sur nos podiums, ils se lancent dans cette aventure qu’est le Festbuk. Ils jouent le vendredi 7 Août en la salle de spectacle du Collège Alfajiri et le samedi 8 à l’Esplanade communale de Bagira.

 

Spectacles de rue : Acrobates Goma

Deux fois rencontrés dans la ville de Goma, ces acrobates ont si bien travaillé des numéros qui sortent du commun. C’est avec doigté que des jeunes vous exposent une maestria jamais vue à Bukavu. Il ne faut pas la rater. Sur scène, ces jeunes de Goma vont croiser ceux de Bukavu dans un Battle d’acrobatie en la salle du Collège Alfajiri le vendredi 7 Août 2015

 

Spectacle de rue : Acrobates Bukavu

Des performances corporelles avec une dextérité incroyable vont sans doute attirer et sidérer les spectateurs de Bukavu qui ne vont même plus différencier réalité et virtuel.

Le groupe Kekko, Super Crew et le groupe de danse de BYAC de Bukavu présenteront un premier spectacle inédit le samedi 1er Août 2015 à l’Esplanade communale de Bagira à partir de 14h00.

 

Musique acoustique et Slam

Thomas Lusango ethno-musicien joue en prélude des spectacles du 02 Août 2015 au collège Alfajiri, celui du 03 Août 2015 à l’Alliance française

Le jeune Slameur Paulin Polepole joue en intermède entre deux représentations le lundi 3 Aout 2015.

Le griot MUKINDJE joue en prélude des spectacles du 02 Août au Collège Alfajiri et joue en intermède entre deux spectacles le mardi 04 Août 2015

 

Exposition Arts plastiques

Christian Nyangolo jeune plasticien formé dans les hautes écoles de Kinshasa présentera en entrée de salles de spectacle ses œuvres http://www.galerie-creation.com/cms.php?manufacturers_id=5022

Théâtre Opération Coop

La ville de Bruxelles regorge un bon nombre de compagnies culturelles, mais le Collectif 1984 en est une des plus éducatives et de proximité citoyenne. Son intérêt pour la RDC n’est plus à démontrer compte tenu de l’histoire conjointe et mixée entre nos deux pays. Ils jouent le 3 Août à l’Alliance française à partir de 17h00 et rejoue le même spectacle le 05 à partir de 16h00 au collège Alfajiri

 

Théâtre Mille Francs

La Compagnie théâtrale italienne, Chili 5 di Sale en collaboration avec le théâtre de poche de Belgique et des acteurs congolais Patrick Zézé et Jocelyne Nanfranka reproduisent sur scène une réalité flagrante entre le Nord et le Sud dans le spectacle « MILLE FRANCS », un texte de Franck Mweze. Ils jouent à deux reprises, la première le Mardi 4 Août à l’Alliance Française pour rejouer le jeudi 06 au collège Alfajiri

 

Théâtre Lampyre de Bujumbura

La plus jeune et frondeuse troupe théâtrale action est dirigée par Freddy Sabimbona qui est aussi l’initiateur du Festival « Burundi sans tabou ». Ce jeune artiste Burundais présente un one man show ce 6 août 2015 au collège Alfajiri à 14h00.

 

Théâtre Pilipili Bujumbura

Stanislas Kaburungu conduit la plus ancienne troupe théâtrale du Burundi. Vers les années 80 elle a été à Bukavu et y revient cette année pour y présenter une nouvelle pièce. Rendez-vous est pris fermement au collège Alfajiri, le jeudi 6 Août 2015 à partir de 15h00.

 

Théâtre Bukavu

Le poète Muzalia Zamusongi joue son spectacle « C’EST AINSI QUE RYTHME MON CŒUR » le lundi 3 Août 2015 à l’Alliance française avant de le présenter au Festival NGOMA à Kisangani à la fin du mois. Avec la riche mixture artistique et littéraire que présente ce poète, le français, l’anglais, l’italien, le kirundi et bien d’autres langues africaines s’y côtoient.

 

BK’Arts joue la pièce PERE INDIGNE de l’écrivain Kazadi Nkaya Dito le mardi 4 Août 2015 à l’Alliance française à 15h00. Du génie des jeunes comédiens classiques en train de se positionner par leur haute capacité d’interprétation des rôles.

 

Joyeux Juwe Kabodjo interprète sa propre œuvre « LE RETOUR DE BUTUKWANGA ». Ce spectacle est une fiction plaquée sur l’histoire de Mobutu, ancien président du Zaïre durant 32 ans. Cet acteur a une vision extraordinaire de son personnage qui met en haleine son public. Il vaudrait mieux le suivre le 05 août 2015 dans la salle du collège Alfajiri.

 

Cinéma plein air à Bukavu

La réalisatrice Wendy BASHI apporte un nouvel opus au Festival de Bukavu, ville qui ne lui est pas étrange pour y avoir grandi et y avoir réalisé un reportage du FestBuk en 2008 à l’occasion d’un stage passé à 3TAMIS ASBL. C’est avec un réel plaisir que le film « La rumeur du Lac » va être suivi à côté du Lac Kivu où il a été tourné. Ce film va être un complément à deux autres de 3TAMIS « Dix ans de théâtre au Sud-Kivu », « Unapochagua, fikiri » et un du jeune réalisateur de Bukavu, Benjamin BAHATI, « Quiproquo Electoral ».

 

Visite des Gorilles au Parc National Kahuzi-Biega

Pour ceux qui le désirent et qui disposent des moyens financiers, il est possible de visiter les gorilles au Parc National Kahuzi Biega (PNKB) le dimanche 09 août 2015. Des prix promotionnels en soutien au FestBuk sont en cours de négociation avec les responsables du Parc. Ils seront en deçà de ceux qui sont indiqués sur le tarif officiel à consulter sur le dépliant du PNKB.

Organisation

Le FestBuk travaille avec des équipes de jeunes bénévoles recrutés par 3TAMIS en vue de les préparer à des responsabilités culturelles et les connecter avec les opérateurs culturels et économiques de la région.

Il compte sur votre attention et votre participation aux spectacles mais aussi aux matinées d’échanges professionnels sur des thèmes variés : le reportage culturel, le théâtre, la danse ainsi qu’un forum sur l’entreprenariat et le leadership féminin.

 

L’organisation du FESTBUK,

Tél +243 99 33 64 998 ; +243 81 09 99 266

Contact Facebook Twitter

 

Du swahili : Quand tu élis, réfléchis.


'#FestBuk 2015 : J-3 — Dernières Nouvelles' has 1 comment

  1. 25 juillet 2015 @ 10 h 11 min 3TAMIS

    Il faut que nous puissions travailler ensemble à l’avenir de cette belle épopée qui (re)commence !

    Reply


Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published.

L'utilisation totale ou partielle de n'importe quel contenu de ce site est soumise à la condition de référencer celui-ci correctement. L'utilisation commerciale est proscrite sauf autorisation explicite. Copyright 3TAMIS

Aller à la barre d’outils