#FestBuk2015 : galerie photos

Le #FestBuk 2015 s’est clôturé. Il est maintenant temps d’en tirer les conclusions et d’en garder les souvenirs pour la prochaine édition.

Pour cela, une galerie photo est disponible ci-dessous. Vous pouvez nous aider à la compléter, en partageant cet article et en nous envoyant vos photos qui seront mise dans un second diaporama avec “Photos du Public”.

Faisons vibrer le festbuk au-delà des frontières, grâce à Internet, les réseaux sociaux, et votre participation !

Benoit Bodart

[gmedia id=10]

Déroulé chronologique du FESTBUK 2015

La Sixième édition du Festival de Bukavu édition de 2015 avait bien démarré mardi 28 juillet à Bukavu en la salle de la Galerie Bugugu. La première activité a été la conférence de presse, une activité à laquelle Franck Mweze, Protais Cherubala et Patrick IRENGE Zézé respectivement Promoteur, Directeur et directeur artistique du Festival de Bukavu ont répondu aux questions des journalistes en mettant l’accent sur l’importance de la culture dans le quotidien des jeunes Congolais. Ils ont spécifié que cette année, le festival s’est focalisé sur le théâtre comme discipline principale de la 6e édition.

Les invités, les reporters des radios et télés de la place ont trouvé satisfaction dans l’activité au cours de laquelle le dossier de presse ainsi que tout le programme ont été distribués à tout le monde. Nous avons dénombré près de 20 médias, 12 Radios, 3 Télés et 4 Presses écrites. 3TAMIS a été satisfait d’avoir reçu différents feed-back d’écoute et visionnage au soir. C’étaient, entre autres, les commentaires de la rue, ceux des voyageurs en transport en commun, les réseaux sociaux, etc.

Au deuxième jour, une rencontre technique a été organisée entre l’organisation du Festival et les artistes et groupes retenus pour cette édition du festival de Bukavu. Dans cette activité, l’organisation voulait s’assurer de la préparation de chaque structure et de la promotion de tous et du festival tout entier. Chaque groupe a parlé brièvement de son spectacle devant tout le monde avant d’insister sur le respect des consignes de prestation et la détermination à bien prester. Avant de finir avec les artistes, la vérification des lieux des spectacles a été faite et la signature des contrats des prestations également.

Samedi 1er août 2015, à l’esplanade de la commune de Bagira, le festival est monté en pompe avec six groupes musicaux venus annoncer leur engagement pour la paix et la cohésion nationale à travers diverses expressions de danses traditionnelles de tous âges et de toutes ethnies de la province du Sud-Kivu en RD Congo.

À la fin de la soirée, le public a eu droit au film produit par le Groupe Jérémie avec l’appui de l’Union Européenne, et réalisé par 3TAMIS. Il s’agit d’un film de sensibilisation au processus électoral en cours. Le débat à bâton rompu a amené les spectateurs à comprendre de nouveaux comportements à adopter pour que les élections se passent de manière apaisée et responsable dès qu’on y arrivera.

Le Maire de la ville et Madame le questeure du parlement provincial ont honoré de leur présence ces manifestations. C’était pour les invités d’Europe (Italie et Belgique) de faire une véritable immersion culturelle au Sud. Une bonne poignée de plus ou moins 800 personnes de la commune de Bagira et d’autres venus des quatre coins de la ville ont participé à cette percussion, mêlée aux danses et acrobaties à couper le souffle. (Bukavu, peuplée de plus d’un million d’habitants, à 3 communes : Bagira, Ibanda et Kadutu).

Dimanche 2 août 2015 en la grande salle de spectacle du Collège Alfajiri se sont produit sur scène, le Griot Mukinje, l’ethno musicien Thomas Lusango et le Ballet Renaissance Africa. Une superbe soirée trempée dans la tradition du Kivu à travers ballet, contes et proverbes. Plus de 500 personnes ont fait le plein de la salle. Elles étaient attentives et emportées dans une émotion tendue de bout en bout.

Lundi 03 août 2015, la matinée commence par un atelier animé par le Belge Carly Kanyinda autour du sujet « Culture et Communication ». Il a réuni 53 journalistes et étudiants en communication. Les échanges ont été très nourris et les idées des uns et des autres ont été valorisées sous la conduite de cet acteur de théâtre du Collectif 1984 qui exerce aussi le métier de journaliste en Belgique.

L’après-midi a réuni plus de 170 personnes dans la salle de l’Alliance française pour suivre deux pièces de théâtre. La première est celle du poète bukavien Muzalia Zamusongi qui a joué sa propre pièce « Ainsi rythme mon cœur », suivie de Mille Francs de Franck Mweze, interprété par deux acteurs Italiens et deux Congolais dans une mise en scène participative de Roland Mahauden du Théâtre de Poche de Bruxelles. C’est grâce à la co création du théâtre italien Chili 5 di Sale et le Théâtre de Poche de Bruxelles, que cette pièce emballe le public Bukavien et bientôt celui de l’Italie dans la tournée prévue au mois de mars 2016.

Le 04 août 2015, en la salle de réunion de la Galerie Bugugu, 37 jeunes, filles et femmes se sont rencontrées autour du thème, Femmes et Leadership. Grâce aux partenaires de Women engage et spécifiquement AFEM et 3TAMIS, des jeunes et femmes leader d’associations se sont rencontrés pour débattre sur un sujet d’actualité, à savoir, comment se donner un pouvoir par l’avoir et comment créer de l’avoir à travers les ressources facilement accessibles. Nous avons eu l’honneur de compter parmi les participants, les autres partenaires de Women Engage dont le Caucus des femmes, RHA et AFEM, partenaires de Oxfam.

Un intérêt particulier s’est dégagé après les échanges menés par une animatrice d’AFEM : nous devons créer nos propres entreprises pour nous donner du pouvoir et nous occuper utilement. Car, beaucoup de jeunes sont diplômés, mais sont en chômage déguisé alors qu’ils ont des capacités de création de petites entreprises. De manière plus concrète, cet atelier projette déjà un autre à convenir avec AFEM et 3TAMIS parce que les participants ont décidé de poursuivre et d’aller au-delà des théories pour créer effectivement des activités génératrices de revenus en s’associant les uns aux autres en fonction des capacités managériales diversifiées.

Le soir de mardi 04 août, le spectacle « Père indigne » de Alphonse CIBEMBE avec la troupe de l’Alliance française « BK ARTS » a précédé sur scène avant « Mille Francs » joué par deux comédiens italiens et deux Congolais que les amoureux du théâtre sont venus découvrir en cette salle. Que du bonheur ce soir ! L’intermède du griot Mukinje a fait l’affaire et a été acclamé intensément. Les 102 spectateurs comptés ont été en majorité des jeunes entre 16 et 35 ans avec un nombre non négligeable d’aînés intellectuels rompus à la culture et la littérature.

Mercredi, 05 août commence avec une matinée d’échanges de pratiques de la danse traditionnelle et la danse contemporaine. Faire la différence de ces deux n’est pas donné à tous ; il faut être artiste du domaine. Cela s’est plus top bien passé avec un petit groupe de 12 danseurs encadrés par RACKY.

L’après-midi commence par une exposition d’arts plastiques du peintre sculpteur Christian Nyangolo dans le hall de la grande salle de spectacles avant de mettre sur scène deux jeunes artistes à tour de rôle. Ils ont écrit des textes qu’ils ont joués. Ils sont pleins de courage et d’imagination. Ce qui est intéressant est que tous deux aiment faire du One man show. Ils ont été suivis par le Collectif 1984 de Bruxelles dans la pièce « Opération Coop » qui a électrisé la salle pleine des jeunes intellectuels et fans du théâtre (plus de 500 personnes).

Jeudi, 06 août 2015 voit débarquer les comédiens burundais de la célèbre Troupe Pilipili. Elle sera sur scène avec Chili 5 di Sale d’Italie. Les gens sont avisés et viennent en grand nombre. Ces deux troupes sont déjà connues du public Bukavien. C’est de nouveau dans la grande salle du Collège Alfajiri. Des éclats de rire nourris à la vue la pièce Burundaise dénommée « Unité-Travail-Progrès », écrite par Patrice Faye, et ensuite, la comédie Italo-Congolaise « Mille Francs » écrite par Franck Mweze et jouée par Chili 5 di Sale. Thomas Lusango, ethno musicien avait agréablement introduit ces deux spectacles par son riche album Uko Wapi qui a tenu la salle en émoi.

La matinée de ce jour avait été d’atelier théâtral. Max Lebras du Collectif 1984 avait commencé une séance avec 21 artistes intéressés. Africains et Européens se sont livrés à des exercices de scène, s’entremêlant, se croisant de regards et de pas. Ils ont exercé les voix à la longue portée ; une belle occasion de se découvrir soi-même avant de connaitre l’autre à côté de soi.

Vendredi, 07 août était le jour du grand show d’acrobates, tortionnistes, percussionnistes et danseurs sur la belle scène du collège Alfajiri. D’abord précédé par une deuxième matinée d’atelier théâtral d’échanges et de point de vue sur les pratiques des uns et des autres, puis une exposition d’art plastique. Enfin, à partir de 15 h : ouverture des hostilités des tambours de tous genres et de spectacles de rues. C’était le Groupe Étoile de Jocelyne Nanfranka pour les danses traditionnelles du Kivu et des Grands-lacs, les acrobates Mont Goma de Goma, les Fire Dance, le Groupe KEKKO et Super Crew de Bukavu. Les tambourinaires du Burundi n’étaient plus arrivés pour des raisons de complication de transport de leur matériel.

C’est le jour où la salle de spectacle du collège a été bondée de public du début à la fin. L’on a compté plus de 650 personnes.

Samedi 08 août 2015 : Clôture, de nouveau à l’esplanade de la commune de Bagira avec tout l’arsenal de percussion ainsi que les tout derniers numéros affutés et présentés par les acrobates et les comédiens de rues. Plus de mille personnes au rendez-vous. La participation active aux danses présentées par les artistes a drainé un engouement tel que le public s’est invité avec les autorités de la ville à faire bouger les hanches à la congolaise.

Le film « La Rumeur du Lac » de Wendy Bashi a été projeté en plein air devant les acteurs et d’autres personnes qui attendaient depuis longtemps la sortie du film. Les habitants de Bagira l’ont félicitée pour avoir valorisé les éléments culturels et touristiques de Bukavu.

Conclusion

Durant les 10 jours, le festival a mis sur scène 126 artistes venant de Bukavu, Goma, Burundi, Belgique et Italie. Pour s’en rendre compte, visitez le site web www.3tamis.org, sur Facebook et sur Tweeter. De magnifiques photos y sont disponibles en attendant que soit produit le film du Festival.

Plus de 5000 personnes ont participé in situ au Festival de Bukavu. Il a été relayé par les réseaux sociaux et sur le site web www.3tamis.org. Il a été couvert par Jeune Afrique et les radios et télévisions nationales avec une mention spéciale de la puissante Radio Okapi. Cette toile d’information qui s’est formée et a embarqué tous les artistes, leurs fans et leurs contacts en réseaux sociaux a fait tabac et les feedbacks sont innombrables.

Le Festival de Bukavu rassemble des peuples et leur ressemble.

Tout s’est bien passé par le concours de tous les festivaliers encadrés par 3TAMIS, promoteur du Festival ainsi qu’une équipe de bénévoles très consciencieux. Le FestBuk 2015 a bénéficié de l’appui financier de l’Union Européenne, Wallonie Bruxelles International, la Ville de Bruxelles, Chili 5 di Sale d’Italie, le Collectif 1984 de Bruxelles, Oxfam, AFEM Sud-Kivu. Grâce à eux, à 3TAMIS et les artistes participants, le Festival de Bukavu, FESTBUK a repris de plus belle et a connu le succès mérité. Qu’ils daignent trouver ici l’expression de notre profonde gratitude.

 

Bukavu, le 17 août 2015

Franck B. Mweze

Copyright © 3TAMIS 2015 | Photographer : Fabien Mweze


'#FestBuk2015 : galerie photos' have 2 comments

  1. 9 août 2015 @ 16 h 52 min 3TAMIS

    Avez-vous participé au FestBuk? Si oui, avez-vous des photos? Postez les ici !

    Reply

  2. 21 août 2015 @ 9 h 50 min #FestBuk2015 : galerie photos – 3TAMIS | chili 5 di sale

    […] #FestBuk2015 : galerie photos – 3TAMIS. […]

    Reply


Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published.

L'utilisation totale ou partielle de n'importe quel contenu de ce site est soumise à la condition de référencer celui-ci correctement. L'utilisation commerciale est proscrite sauf autorisation explicite.Copyright 3TAMIS