Nuits Internationales de la Plaisanterie

Bin Kabodjo Joyeux représente la RDC à Ouagadougou

L’Afrique a dans sa tradition, la plaisanterie comme cela fait partie des cérémonieux qui donnent une autre vie à la société. Rire reste une attitude qui permet à l’esprit de se libérer des stress et de l’anxiété. Né en 1995, le jeune Juwe Kazimbe Joyeux, dit bin Kabodjo immerge dans l’art d’humour comme s’il répondait parfaitement à l’appel prémonitoire de sa faille qui l’a nommé JOYEUX. Depuis l’école secondaire, il a fréquenté la littérature de manière générale pour commencer l’exercice du langage facile. Sur sa route, la télévision lui dévoile Jamel, un personnage fabuleux du Marrakech du rire et Pie Tshibanda, Congolais vivant en Belgique. La Radio France Internationale lui fait des couplets et refrains de Mamane, président fondateur de la « République du Gondwana ».

Bien avant les représentations humoristiques, Bin Kabodjo Joyeux s’est exercé à l’écriture jusqu’à produire un recueil de poèmes inédit. La rencontre de Véronique Tadjo, écrivaine ivoirienne, va lui donner l’opportunité de terminer l’écriture du texte « ’Un nègre n’est pas noir »’. Désormais il se sent lié à l’écriture et au jeu de rôle de ses propres textes.

3TAMIS le découvre au Festival de Bukavu, en 2015 et quand vient l’Institut Français à Bukavu, il trouve un cadre favorable à ses répétitions et à ses représentations. Il choisit fermement des scènes du rire en one man show qu’il fait circuler dans les écoles et sur les scènes des salles de théâtre à Bukavu, Goma et Bujumbura au Burundi.

En octobre 2016, Joyeux se voit confier l’animation de l’atelier d’humour à l’institut français de Bukavu. L’affluence et l’intérêt des jeunes font de lui un « ’maître »’ de la plage horaire dédiée à l’échange avec les jeunes humoristes qu’il encadre.

Depuis juillet 2017, la Fédération du Cartel de Ouagadougou avec le théâtre Grace avait lancé l’appel à participation à son festival « ’Les Nuits Internationales de Plaisanterie »’. La candidature de bin Kabodjo Joyeux a été retenue. Wallonie-Bruxelles International a soutenu financièrement la partie des frais non couverts par les organisateurs à travers l’appui aux activités culturelles de 3TAMIS et de son Festival de Bukavu.

Ce qui motive 3TAMIS, aussi bien dans les activités culturelles que ce celles des nouvelles technologies de l’Information et de la Communication, c’est de pousser les jeunes aux initiatives qui les démarquent et les rendent responsables de leur avenir. Les ainés cèdent avec plaisir leurs fauteuils aux plus jeunes et il ne reste plus qu’à suivre de près ceux-là qui persévèrent et se démarquent. Voilà pourquoi Franck Mweze a mis en scène Joyeux bin Kabodjo et l’accompagne à Ouagadougou du 30 octobre au 09 novembre 2017. L’institut Français de Bukavu félicite et encourage ce jeune talent et lui souhaite plein succès au pays des hommes intègres.

Franck Mweze

 

Lien vers l’interview : http://www.mamaradio.info/2017/10/28/sud-kivu-lhumoriste-joyeux-bin-kabodjo-represente-la-rdc-au-festival-nuits-internationales-de-la-plaisanterie-a-ouagadougou/


'Nuits Internationales de la Plaisanterie' has no comments

Be the first to comment this post!

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published.

L'utilisation totale ou partielle de n'importe quel contenu de ce site est soumise à la condition de référencer celui-ci correctement. L'utilisation commerciale est proscrite sauf autorisation explicite.Copyright 3TAMIS