3TAMIS Formation Ciné documentaire

Deux courts métrages auscultent Bukavu Introduction Du 19 au 29 juin 2018 dix cinéastes de Bukavu ont suivi une formation de professionnalisation en réalisation du cinéma documentaire court métrage dans les enceintes de L’Institut Français de Bukavu. Venant compléter la série de plus de 400 reportages et documentaires réalisés de manière participative avec toute l’équipe de 3TAMIS, Africalia Belgium a consenti de soutenir la formation de dix jeunes cinéastes à Bukavu. Ceux-ci ont été amenés à partager les préoccupations fondatrices de 3TAMIS, c’est-à-dire, écrire l’histoire du pays à travers les réalisations audiovisuelles. Car en effet, cette histoire est immense, riche…

Aimer vous cette article?

0%

User Rating: No Ratings Yet !

Deux courts métrages auscultent Bukavu

  1. Introduction

Du 19 au 29 juin 2018 dix cinéastes de Bukavu ont suivi une formation de professionnalisation en réalisation du cinéma documentaire court métrage dans les enceintes de L’Institut Français de Bukavu.

Venant compléter la série de plus de 400 reportages et documentaires réalisés de manière participative avec toute l’équipe de 3TAMIS, Africalia Belgium a consenti de soutenir la formation de dix jeunes cinéastes à Bukavu.

Ceux-ci ont été amenés à partager les préoccupations fondatrices de 3TAMIS, c’est-à-dire, écrire l’histoire du pays à travers les réalisations audiovisuelles. Car en effet, cette histoire est immense, riche et diversifiée qu’elle ne peut pas demeurer entre les mains des seuls animateurs de 3TAMIS. C’est la raison  qui avait motivé le coordinateur de 3TAMIS à étendre ce savoir-faire aux jeunes de différentes générations. La finalité restera de resituer les résultats en Festival local et national et enfin établir des connexions au-delà du pays.

  1. Le choix du partenaire Formateur est judicieux

3TAMIS a fait connaissance avec KOUDOUGOU Doc à l’occasion des rencontres du festival Afrikamera à Berlin en 2015 par l’entremise du réalisateur cadreur et producteur Michel K. ZONGO du Burkina Faso. L’intérêt avait porté sur deux points communs forts : en dehors du festival qui a lieu en fin avril de chaque année, il fait du cinéma ambulant en province, en marge du FESPACO. Il  organise des formations des jeunes universitaires dans la ville universitaire Koudougou.

C’est ainsi que les jeunes réalisateurs de Bukavu vont avoir des possibilités de rencontrer des jeunes burkinabés par leurs œuvres de qualité. D’autre part, ils peuvent profiter des entrées de Michel K. ZONGO pour proposer des courts métrages au Festival KOUDOUGOUDoc et au FESPACO. Les courts métrages et séries du Burkina seront plus accessibles pour le public de Bukavu et l’est de la RDC d’autant plus que les enjeux politiques et sociaux se rejoignent quelque part. Par ailleurs, le partenariat Sud-Sud va favoriser la circulation des œuvres et des personnes ainsi que les liens avec les organisations d’appui.

  1. La formation-action, méthodologie appropriée

La formation  se déroule en deux temps : du 19 au 29 juin 2018 et en première quinzaine de novembre 2018.  Pour cette première phase, le formateur a suscité l’éclosion de deux beaux  sujets documentaires issus des réalités du milieu. Deux équipes de 05 personnes ont partagé des rôles complémentaires : un réalisateur, un cadreur, un monteur, un preneur son et un régisseur.

 

Trois filles et sept garçons se sont impliqués dans l’action et les résultats ont épaté l’organisateur et le formateur. Le fait d’avoir lié les notions théoriques à la pratique et la compétition de mieux faire que l’autre, a accéléré en peu de temps la production de deux courts métrages de formation. Un édifice, une histoire – 12min16 et Cinéma fermé – 12min46 Les deux court  s métrages auscultent la ville de Bukavu sous deux angles : la mémoire coloniale et le cinéma fermé.

A la fin, les deux films ont été projetés dans la grande salle de spectacle de l’Institut Français. Les débats autour ont ramené les équipes à tout finaliser après formation sur

les tables de montage de 3TAMIS.  Enfin les deux courts métrages sortis et projetés au Festival de Cinéma des Grands-Lacs  ‘‘FECIGLAC’’ sponsorisé par 3TAMIS.

 

Un support informatique et audiovisuel a été  remis sur clé USB à chaque apprenant.

 

De l’écriture au tournage pour chuter sur le montage, voilà ce qui a émaillé les dix jours de formation. Les apprenants ont appréhendé par quelle péripéties passe un documentaire pour qu’il soit de bonne qualité et exportable.

 

http://koudougoudoc.net/

https://africalia.be/

www.afrikamera.de/festival/

https://www.fespaco.bf/fr


'3TAMIS Formation Ciné documentaire' has no comments

Be the first to comment this post!

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published.

L'utilisation totale ou partielle de n'importe quel contenu de ce site est soumise à la condition de référencer celui-ci correctement. L'utilisation commerciale est proscrite sauf autorisation explicite.Copyright 3TAMIS