L’histoire

2001

L’idée de créer un centre de production vidéo existe depuis 1992. Il aura fallu près de 10 ans pour que cela se concrétise enfin !

En 2001, le projet devient réalité avec une montée en puissance en 2002 : Une association de fait, le CPV3T (Centre de Production Vidéo 3TAMIS) est créée avec 7 ONG de Bukavu : Radio Maendeleo, Radio Maria, Centre Bandari, Centre Olame, BDOM, Groupe Jérémie, Plate-forme Diobass.

Ces organisations aux objectifs différents (Information, promotion de la femme, santé, recherche action paysanne, défense des droits de l’Homme) sont soutenues depuis longtemps par des partenaires européens.

2003

En 2003, suite aux limites d’une telle organisation (indisponibilité du personnel fourni par les partenaires, matériel inadapté, rémunération aléatoire, etc.), l’association décide de se constituer en ASBL de droit congolais, avec comme membres fondateurs, 4 organisations : BDOM, Centre Olame, Groupe Jérémie, Plate-forme Diobass et de son initiateur Thierry Carton, avec à sa tête Franck Mweze, coordinateur 3TAMIS, responsable opérationnel du projet.

Outre sa mission principale, l’éducation à la citoyenneté par l’image, elle devrait être la structure professionnelle mais autonome, de promotion des activités de ses membres.

L’ASBL prend le nom de 3TAMIS ASBL rappelant les 3 tamis de la parole vraie, utile et bienveillante. Voir Conte des 3 tamis

2004

En 2004, le Ministère belge des Affaires étrangères accorde un financement à l’ASBL nouvellement créée dans le cadre de la promotion de la paix, ce qui lui donnera les moyens structurels pour démarrer ses activités.

Extrait du conseil des ministres belges du 20 juillet 2004 : Le projet  » Centre de Production Vidéo participative  » est un projet intéressant. Avec peu de moyens, il dote la société civile, appuyée par une expertise belge, des moyens nécessaires pour développer une capacité endogène de production de vidéos de qualité, qui peuvent être valorisées aussi bien à l’intérieur du pays qu’en Belgique/Europe …

Le projet est multidimensionnel : il peut appuyer des programmes d’éducation à la citoyenneté par l’image, utilisera la vidéo comme un outil de médiation et de média action, rendra public des images très concrètes de ce qui se fait et se vit à l’intérieur du Sud-Kivu, une zone très peu médiatisée, et donnera, de par son approche participative, la voix et l’image à la population bien trop peu écoutée. »

Le CAVK, centre audio-visuel de Kalemie et futur partenaire 3TAMIS reçoit son premier PC avec programme de montage numérique et réalise son premier festival du cinéma !

2005

En 2005, 3TAMIS s’installe dans ses nouveaux bureaux. Il recrute du personnel et acquiert le matériel neuf, nécessaire à son activité d’éducation par l’image : Ordinateur de montage, programme de montage, caméra numérique, matériel de projection, véhicule, etc.

Les domaines d’activités sont : la réalisation de documentaires, la projection / animation, la formation continue, les contacts interpersonnels. Il crèe un réseau de partenaires susceptible de le soutenir dans une perspective à long terme nécessaire à sa pérennité.

Outre la sensibilisation aux élections, l’enrôlement des électeurs, le référundum sur la nouvelle constitution, 3TAMIS diversifie ses activités : 3TAMIS cinéma, 3TAMIS festival, 3TAMIS reportage, etc.

Une formation conjointe 3TAMIS / CAVK est réalisée à Bukavu, à l’arrivée du matériel.

Le centre organise le premier Festival de Bukavu à l’exemple de ce qui se faisait déjà à Kalemie avec le CAVK. Voir Festivals

Le site www.3tamis.org prend forme. L’objectif est de valoriser le travail effectué par 3TAMIS et ses partenaires, surtout, donner une image différente sur la région, par ses reportages, photos, podcasts et vidéos en ligne, ses multiples liens avec des références, prémices de ce que 3TAMIS pourrait devenir, un centre multi média d’information.

2006 2008

3TAMIS obtient un nouveau financement, cette fois du Ministère belge de la coopération au développement dans le cadre de l’éducation à la citoyenneté pour la démocratie et la prévention des conflits.

Ce qui lui permet de faire un travail exceptionnel de sensibilisation aux élections présidentielles et législatives, et unique par rapport à ce qui s’est fait en RDC !

En 2006, 3TAMIS s’installe à Kalima pour créer une antenne dans le Maniema et renforcer le réseau. L’idée est de permettre une unité de concept entre 3 centres, d’échanger des productions en vue de faire connaître les régions entre elles, de soutenir les actions d’éducation dans un cadre régional plus large.

2009

3TAMIS a convaincu pour son engagement et son sérieux de gestion : Un nouveau financement de la coopération belge est accordé. Cette fois sur 3 ans.

L’antenne de Kalima est fermée faute d’appropriation de l’initiative par les responsables locaux, suite aux difficultés d’accès et à la fourniture chaotique de l’électricité non assurée par ces mêmes responsables locaux, plus préoccupés à développer leur trafic minier…

Après un essai à Kindu, faute d’intérêt des associations et opérateurs locaux, 3TAMIS quitte le Maniema…

2010

Grâce à Wallonie Bruxelles International, 3TAMIS développe un partenariat avec No télé, télévision locale de Hainaut Picardie Belgique avec lequel des missions croisées, des échanges de savoir, des projets sont construits pour créer du lien entre les provinces du Sud-Kivu et de Hainaut bien engagées dans des projets de développement tel que le programme Assurance santé généralisée.

Malheureusement, le FestBuk 2010 qui devait être une belle et forte manifestation culturelle à l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance de la RDC, n’a pu se faire faute d’engagement des politiques locaux et suite à un problème de compréhension de la part du bailleur principal sur le bien-fondé de l’activité alors qu’elle était inscrite dans le programme…

Par contre, à Kalemie, le CAVK et ses partenaires réalisent le « FestiKal » remarquable.Voir Festival de Kalemie

A l’occasion de la Marche mondiale des femmes, 3TAMIS et No télé se sont associés en réalisant une série de reportage et une émission communautaire où des femmes s’expriment sur leur condition.

2011

3TAMIS poursuit ses activités d’éducation par l’image.

Le FestBuk 2011 est organisé, cette fois soutenu par le gouvernorat, la coopération belge et différents sponsors. Dans un nouveau cadre, le cercle sportif de Bukavu, il marquera les esprits par sa diversité, ayant invité des artistes burundais et rwandais à partager les plaisirs des arts.

Le CAVKalemie est en difficulté… Il doit quitter la Procure de Kalemie où il se trouvait depuis 1996 ; il est confronté à des problèmes multiples dont la maintenance de l’outil suite aux déficiences de la SNEL qui fournit de l’électricité de mauvaise qualité quand elle en fournit…

2012

Le projet de la Coopération belge au développement se termine le 12 février 2012…

Suite aux élections présidentielles de novembre 2011, la RDC vit une période d’incertitude grave au niveau politique, économique et social, catastrophique pour toute la population déjà fortement touchée par les violences sous toutes ses formes.

3TAMIS est confrontée à sa survie…
Un nouveau défi pour l’équipe et son responsable Franck Mweze, soutenu de manière régulière par sa présidente Maria Masson, responsable du BDOM…

3TAMIS est à la recherche de nouveaux financements avec d’autres projets ambitieux à la clé.

En effet, le projet de télévision communautaire est dans tous les esprits. 3TAMIS trouvera-t-il de solides partenaires financiers capables d’audace et de prise de risque, conscients que le pays sans images, risque d’être confronté à l’obscurantisme et soumis à une nouvelle dictature ?

2013

L'utilisation totale ou partielle de n'importe quel contenu de ce site est soumise à la condition de référencer celui-ci correctement. L'utilisation commerciale est proscrite sauf autorisation explicite. Copyright 3TAMIS